La reprise de la Pandémie
La pandémie continue à sévir au niveau mondial. Au Royaume-Uni, sa reprise semble due à un mutant à contagiosité supérieure. La variante dite Sud-Africaine inquiète pour sa nocivité chez les jeunes. Les anticorps produits par les vaccins sont apparemment neutralisants pour ces variants, mais une nouvelle mutation du virus peut arriver. L’épidémie connait des flambées régulières, et a priori rien ne permet de penser que cela va cesser.

Pour une stratégie vaccinale offensive visant en priorité les sujets à risque et les soignant.es
Cette stratégie est une réponse adaptée, mais le gouvernement ne s’en est pas donné les moyens. Pour autant, on ne doit pas se masquer que des paramètres, dont la durée de protection, nous échappent encore. Mais plus vite le nombre de vacciné.es augmentera, plus la diffusion du virus sera ralentie. D’autant que le risque d’un effondrement du système hospitalier existe.
Les résidents des EHPAD sont une cible prioritaire de la campagne vaccinale. Le Monde chiffre à 22 000 leurs décès lors de la première vague, soit 2/3 du total. Situation qui reflète le caractère très dégradé de leur suivi médical.

Sortir de la faillite logistique et de la paralysie
La vaccination doit être rapide. Or, le démarrage est très lent. Après les précédents échecs, cela donne une image inquiétante de la mobilisation gouvernementale. Cela joint à la destruction du système public de santé par les précédents et l’actuel gouvernements.
L’organisation de la campagne vaccinale doit donc être repensée à partir de l’expertise des soignants et des structures publiques de santé plutôt que d’être confiée à un cabinet conseil.

Conclusion : il faut changer de stratégie
Une stratégie pour endiguer l’épidémie doit reposer sur :
des moyens matériels, logistiques et financiers efficaces.
la reconnaissance de l’expertise des soignant.es et l’implication des populations. Cela passe par une éducation populaire contre les divagations complotistes, le partage des connaissances et la mobilisation de l’intelligence collective.
une organisation plus démocratique impliquant les mouvements associatifs, syndicaux, professionnels.

Groupe de réflexion sur la crise sanitaire
(chercheuses.eurs, praticien.nes et militant.es d’Ensemble et d’Ensemble Insoumis)

 

Print Friendly, PDF & Email